Ressources
“Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement”  Nicolas Boileau
Newsletter

La newsletter est toujours un bon moyen de communiquer, mais réussir à faire parvenir un message élaboré à vos nombreux destinataires se complique chaque jour.

Comment améliorer la délivrabilité d’un e-mailing

Eviter d’être assimilé à un spam

Les règles anti spam se durcissent chaque jour, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté pour assurer la bonne réception de votre message.

Obtenir un bon score de réputation

  • Qualité de la base de données
  • Eviter les plaintes
  • Le rythme des campagnes.

Le score de réputation, compris entre 0 et 100, est directement corrélé à la proportion des e-mails considérés comme des spams. En dessous de 60, l’envoi arrive directement dans la boîte «spam» et, en dessous de 30, il n’est tout simplement pas acheminé. Il convient donc de mettre tout en oeuvre pour obtenir le meilleur score possible.

Soigner le contenu

Il convient de porter une attention particulière à la fois sur le fond (texte, images, etc.) que sur la forme (qualité du code HTML) afin d’éviter à ce dernier d’être assimilé à un spam. Le premier élément à améliorer est l’objet de l’envoi. A éviter: les objets en majuscules, le flag «importance haute», les signes «$» ou «E», les répétitions de mots, le «FW:» ou le «RE:» en début de message, les chiffres en début ou fin de sujet ou des signes de ponctuation (!,% ou /) répétés plusieurs fois. Dans le corps du message, il vaut mieux éviter l’image unique ou le déséquilibre texte/image, un grand pourcentage de lignes vides ou une couleur de police proche de celle du fond. Pour améliorer le corps d’un email, il convient enfin d’utiliser plutôt un encodage UTF8 qui permet de se passer de la plupart des codes HTML pour les caractères spéciaux.

Effectuer des tests

Il existe un certain nombre d’outils qui permettent de mesurer la qualité du contenu afin d’anticiper la délivrabilité d’un e-mailing. SpamAssassin, par exemple, est un filtre antispams «étalon» qui teste la création d’un e-mail. Si le score obtenu est supérieur à 5, le message sera intercepté et livré dans la boîte «spam». Le programme Sender Score Certified permet également une analyse complète d’un e-mailing.